Petits poucets — Recherche

Étude des pratiques de lecture par les traces laissées par le lecteur
Comment rendre compte de l'étude de textes théoriques portant sur un problème d'édition ? Ce projet s'est développé sur trois axes, qui témoignent d'une réflexion globale sur la circulation dans la page et dans le livre, et qui se conclut par une ouverture sur les nouvelles manières
de lire
engendrées par le numérique.

Une série d’objets en porcelaine papier marquant l’ouverture du livre, réinterprétant le marque-page. Comme une sauvegarde
de jeu-vidéo
, ces pinces, ces fossiles sont la preuve que le lecteur
est passé par là, et qu'il reviendra un jour.

Une bibliothèque de livres dont les pages lues sont colorées sur la tranche. On se rend compte qu'un dictionnaire se lit par petites touches, que les préfaces ne sont jamais lues. On y décèle le lecteur qui ne finit ses romans qu'à moitié, et celui qui achète des livres sans jamais les lire…

Une série d'affiches illustrant par l’imprimé le principe d’hyperlien et de non-linéarité de la lecture. Nous ne lisons plus un texte de bout en bout, nous voguons parmi des extraits reliés à d'autres, comme une suite qui ne trouve sa fin que dans l'épuisement de nos yeux vagabonds…

Quand ?
  • Avril 2016
  • 6 × 4 heures
Quoi ?
  • Compte-rendu d'étude de textes
  • Série de pièces en porcelaine papier
  • Affiches A3
  • Communication : scénographie, photos
Avec qui ?
  • Solène Jansem (céramiste)